Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 7 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


Anarkhia FAQ (Questions fréquentes)
Catégorie : Principal -> Conseillisme

  

Question
Qu'est-ce que le Conseillisme?
Qu'est-ce que le Communisme de Conseil?

Réponse

 Qu'est-ce que le Conseillisme? 

Le conseillisme, est une théorie/pratique partagée par plusieurs mouvements cependant plus ou moins contradictoires au niveau théorique ou pratique.

Il existe des conseillistes anarchistes, des conseillistes marxistes, des conseillistes Situationnistes, des communistes de conseil. Les références sont selon, le luxembourgisme allemand, les conseils ouvriers paysans ou de commune pratiqués en russie lors de la révolution, ou l'expérience des conseils ouvriers de Turin en 1919.


Haut de page

 Qu'est-ce que le Communisme de Conseil? 

Le communisme de conseil est un courant marxiste antiléniniste qui se réclame des conseils ouvriers (ou « soviets »), tels qu'ils existèrent en Allemagne en novembre et décembre 1918. Les conseils ouvriers sont des assemblées réunissant l'ensemble des prolétaires. Pour les conseillistes, seules ces assemblées doivent diriger la révolution. Les conseillistes s'opposent donc aux conceptions de Lénine pour qui seul le parti devait diriger la révolution et la société socialiste. Pour les conseillistes, les conseils ouvriers doivent au contraire être les seules structures organisant la société socialiste : les conseils ouvriers sont une forme de démocratie directe.

Outre la référence aux conseils ouvriers, les conseillistes se distinguent par le rejet des syndicats, considérés comme des structures réformistes, mais aussi par le refus de participer aux élections ou de soutenir les luttes de libération nationale. L'ultra-gauche conseilliste refuse aussi l'antifascisme en tant qu'alliance avec la bourgeoisie. Pour les conseillistes, l'antifascime, en abandonnant la lutte de classe, ne fait que faire le jeu du fascisme : seule la lutte de classe et la lutte contre le capitalisme peut permettre de combattre efficacement le fascisme. La démocratie bourgeoise est à cet égard considérée comme une forme spécifique du capitalisme pouvant se faire fascisme pour remettre en marche le processus capitaliste. Quant à l'URSS et aux différents pays dits « communistes », tous ces régimes ne sont pour l'ultra-gauche que des capitalismes d'État, voire des « fascismes rouges ». La révolution bolchévique de 1917 est donc considérée de ce point de vue comme une « révolution bourgeoise » et un coup d'Etat.

En octobre 1919, l'ultra-gauche est exclue du Parti communiste d'Allemagne (KPD) au congrès d'Heidelberg. Les conseillistes fondent alors un nouveau Parti communiste le 4 avril 1920 : le KAPD (Parti communiste ouvrier d'Allemagne). En 1927, des conseillistes hollandais fondent le Groupe des Communistes Internationaux (GIC). Le GIC s'autodissout en 1940 au moment de l'invasion des Pays-Bas par l'armée allemande. Entre temps, Paul Mattick a émigré aux États-Unis d'Amérique où il a fondé deux revues conseillistes : « Living Marxism » et « New Essays ». En France, le communisme de conseil réapparaît surtout à partir de 1949 autour de la revue « Socialisme ou Barbarie », qui donne naissance en 1958 à deux groupes distincts, Informations et Liaisons Ouvrières et Pouvoir Ouvrier. En 1960, Informations et Liaisons Ouvrières devient Informations et Correspondances Ouvrières. Socialisme ou Barbarie et Pouvoir Ouvrier disparaissent à la veille de 1968. Informations et Correspondances Ouvrières se disloque en 1973. Un nouveau groupe naît en 1975 : Échanges et Mouvements.


Haut de page





Temps : 0.0344 seconde(s)