Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 9 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Posté le mardi 21 mai 2013 @ 15:03:02 by blackcat
Contributed by: blackcat
15 mai, à l'aube, le ministère de l'intérieur, avec l'appui de l'audience nationale (tribunal spécial), a lancé une opération antiterroriste de grande envergure sur tout le territoire espagnol.

Opération antiterroriste contre le mouvement libertaire partout en Espagne

15 mai, à l'aube, le ministère de l'intérieur, avec l'appui de l'audience nationale (tribunal spécial), a lancé une opération antiterroriste de grande envergure sur tout le territoire espagnol. A Madrid, Valence, Barcelone ou Sabadell, différents lieux d'organisation et d'occupation anarchiste et libertaire ont été perquisitionné sans plus d'informations avec comme objectif de déstabiliser le mouvement et de procéder à des arrestations préventives.

Pour le moment, et selon les infor­ma­tions dont nous dis­po­sons, l'opé­ra­tion a été ava­lisé par le juge Santiago Pedraz suite à un décret excep­tion­nel déli­vré direc­te­ment par l'audience natio­nale équivalente à la cour suprême de jus­tice.

A Sabadell, de source poli­cière, l'objec­tif affi­ché de l'opé­ra­tion était d'inter­pel­ler des mem­bres d'un col­lec­tifs anar­chiste « Bandera Negra ». Cette excuse ne convainc per­sonne et il semble que cette opé­ra­tion menée conjoin­te­ment par les dif­fé­rents ser­vi­ces de police visait prin­ci­pa­le­ment à dés­ta­bi­li­ser les foyers de lutte qui s'orga­ni­sent en ce moment par­tout en Espagne et depuis les­quels sem­blent émerger une bonne dyna­mi­que. C'est le local « Ateneu Llibertari » héber­geant dif­fé­rents col­lec­tifs qui a été per­qui­si­tionné aux pre­miè­res heures du matin.

A Gracia, dans le centre de Barcelone une autre per­qui­si­tion aurait eu lieu où une per­sonne aurait été arrê­tée pour avoir publié des com­men­tai­res « vio­lents » sur FaceBook. Autant d'argu­ments reconnus comme de pures excu­ses pour atta­quer de manière directe tous ceux et celles qui conchient ce monde-là.

A Montcada dans la ban­lieue nord de Barcelone, c'est tout un ter­rain occupé depuis plus de 4 ans, la « Can piella » qui a reçu la visite de dizai­nes de gen­dar­mes. Préparé à résis­ter depuis 4 mois, les occu­pants de la zone avaient confec­tion­nés de mul­ti­ples bar­ri­ca­des et tran­chées pour blo­quer l'arri­vée des flics mais aussi une struc­ture métal­li­que gigan­tes­que sur le toit de la maison prin­ci­pale afin de pou­voir y résis­ter le plus long­temps pos­si­ble. Propriété d'un spé­cu­la­teur « Alcaraz » très connu dans le sec­teur, le ter­rain était un lieu devenu emblé­ma­ti­que. Les habi­tants y culti­vaient des terres avec les pay­sans du coin sur les bases d'une agri­culture écologique (http://www.canpiella.cat/). Ils orga­ni­saient aussi dif­fé­ren­tes acti­vi­tés ouver­tes a tous et orien­tées vers tou­jours plus d'auto­no­mie ali­men­taire. Toutes les semai­nes des four­nées pain étaient faites ainsi qu'un ate­lier de confec­tion de bière auto­nome.
La résis­tance n'aurait duré pas plus de 3 heures. Les flics sem­blaient être bien pré­pa­rés à l'expul­sion du lieu, 4 per­son­nes ont été arrê­tées.
Dans la foule, des gens ce sont ras­sem­blés tout autour et une assem­blée orga­ni­sée a décidé d'aller blo­quer une auto­route ainsi que deux immeu­bles neuf lais­sés vacants dans le centre de Montcada.

La solidarité est en train de s'organiser de manière spontanée dans toute la Catalogne. Les choses risquent de bouger ces prochaines heures.

Soutien indéfectible à toutes les composantes en lutte !

Source: http://rebellyon.info



Liens Relatifs




Temps : 0.0621 seconde(s)