Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 7 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Posté le jeudi 28 mars 2013 @ 13:50:23 by blackcat
Contributed by: blackcat
Nous ne nous soumettrons pas au règlement municipal P-6


Solidarité contre la répression policière à Montréal par Jaggi Singh


Avec cette déclaration publique, nous affirmons notre opposition au règlement P-6 :  nous continuerons de manifester sans négocier l'itinéraire avec la police et nous contesterons systématiquement toute contravention en vertu de ce règlement. 


*** Manifestation et désobéissance civile contre le règlement anti-manifestation P-6 de Montréal (vendredi le 5 avril à 18h au coin Ste-Catherine et Berri). Info: https://www.facebook.com/events/538941246156642/ ***


Ces dernières années ont été marquées par une escalade de la répression policière à Montréal. Au moment où le nombre des mouvements politiques qui prennent la rue d'assaut augmente sans cesse, les manifestations se voient attaquées plus brutalement et plus arbitrairement que jamais. Bâtons rétractables, matraques, lacrymogènes, poivre de Cayenne et balles de plastique ; de plus en plus, nos camarades subissent des arrestations de masse, sont brutaliséEs, humiliéEs, prisEs en souricière et, dans plusieurs cas, gravement blesséEs.


Dans ce contexte d'escalade répressive le Service de police de la ville de Montréal (SPVM) emploie  une nouvelle pratique : arrêter les manifestantEs avant même qu'ils et elles puissent se regrouper pour manifester. À trois reprises au cours de la même semaine (le 15 mars lors de la Journée internationale contre la brutalité policière, le 18 mars avant la manifestation nocturne et le 22 mars lors de la manifestation pour le premier anniversaire des manifestations étudiantes du 22 de chaque mois) le SPVM a mis un terme aux manifestations avant même leur commencement en encerclant les manifestantEs avec l'anti-émeute et en les arrêtant en masse, par centaines. Un des objectifs évidents de la police est d'effrayer les potentiels manifestantEs pour les dissuader de reprendre la rue.


Puisque le SPVM ne peut se permettre de faire ces arrestations préventives en vertu d'accusations criminelles ; (aucun motif légal ne lui permet de le faire) il a recours au règlement municipal P-6 qui rend toute manifestation illégale si aucun itinéraire n'a été communiqué d'avance à la police. Une infraction au règlement municipal n'est pas criminelle ; c'est un peu l'équivalent d'une contravention de stationnement. Toutefois, une infraction au P-6 donne lieu à une contravention de 500 $ (637 $ avec les frais) pour une première offense dans le contexte d'une manifestation.


Le règlement P-6 interdit « de gêner le mouvement, la marche ou la présence des citoyens qui utilisent également le domaine public à cette occasion. » Comment peut-on prendre la rue sans gêner la circulation routière ou piétonnière ? De plus le P-6 ordonne non seulement de communiquer notre itinéraire, mais suppose de demander l'approbation de notre trajet à la police. Cela équivaut à donner à la police le pouvoir arbitraire de refuser notre trajet si celui-ci est jugé potentiellement trop perturbateur et ainsi d'empêcher notre passage devant un lieu choisit comme « cible » politique.


Nous refusons de négocier avec la police notre liberté d'expression, notre droit de manifester et notre droit de perturber l'ordre social, politique et économique en place, que nous considérons profondément injuste et illégitime.


Une partie de la responsabilité de répondre à cette répression nous incombe, en tant que mouvements populaires et organisations communautaires autonomes. Il n'existe aucune obligation de fournir à la police un itinéraire et le SPVM en particulier, qui abuse impunément de son autorité, ne mérite aucune collaboration de notre part. Au contraire, nous devons nous responsabiliser les unEs vis-à-vis les autres, et vis-à-vis les mouvements sociaux auxquels nous appartenons. Nous avons toujours eu et auront toujours le droit légitime de manifester spontanément, et ce, avec des itinéraires de notre choix, qui reflètent nos besoins et revendications.


Face à la répression policière, reprenons la rue, arméEs d'entraide et de solidarité.


Ce message est endossé par :

- La Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC)

- Personne n'est illégal-Montréal / No One Is Illegal

- Le Groupe de recherche d'intérêt public (GRIP) à Concordia



(Si votre groupe endosse aussi cette déclaration, veuillez communiquer avec nous à l'adresse suivante : info@clac-montreal.net)


RAPPEL : IL EST FACILE DE CONTESTER UNE OFFENSE AU P-6.

 Assurez-vous de plaider « non-coupable » sur la contravention et de demander la « divulgation complète de la preuve », puis de la poster à la Cour municipale de la ville de Montréal dans un délai de 30 jours suivant l'événement. La constitutionnalité de cette loi municipale sera contestée, tout comme les multiples contraventions l'ont aussi été en masse. Ainsi, personne ne devrait s'attendre à devoir payer cette amende dans de brefs délais, si tant est qu'il faille même la payer un jour.


*** Manifestation et désobéissance civile contre le règlement anti-manifestation P-6 de Montréal (vendredi le 5 avril à 18h au coin Ste-Catherine et Berri). Info: https://www.facebook.com/events/538941246156642/ ***



++++++++++

++++++++++ 



Solidarity against police repression in Montreal: We will not submit to the municipal by-law P-6



With this public declaration, we assert our opposition to by-law P-6: we will continue to demonstrate without negotiating our demo routes with police, and we will systematically challenge all tickets that arise from this by-law.


*** Demonstration & Civil Disobedience Against Montreal's Anti-Protest "P-6" By-Law (Friday, April 5 at 6pm at Ste-Catherine & Berri). Info: https://www.facebook.com/events/538941246156642/ ***


The past year has been marked by an escalation of police repression against political protesters in Montreal. As our political movements take to the streets in larger numbers, with more frequency and militancy, we are attacked more brutally and arbitrarily than ever, with batons, pepper spray, tear gas, sound grenades, and rubber bullets. Our friends are mass arrested, humiliated, kettled, and in many cases badly injured.


Within this context of police escalation against political protesters, the Montreal police (SPVM) are attempting to normalize another practice: arresting demonstrators before they can even begin to demonstrate, or even gather to demonstrate. Three times within one week - March 15 on the International Day Against Police Brutality; March 18 before a planned night demo; and March 22 on the anniversary of student strike protests - the Montreal police stopped demonstrations before they could begin by surrounding protesters with riot police and arresting them en masse, in the hundreds. One clear goal of the police tactic is to scare demonstrators, and potential demonstrators, from taking to the streets


The SPVM can't be bothered to make criminal charges. Instead, they use municipal by-law "P-6" which makes demonstrations that don't provide an advance itinerary to the police to be a contravention of the by-law. A municipal by-law offense is not a criminal charge, it's the equivalent of a parking ticket. However, the P-6 offence was raised to more than $500 ($637 with fees) for a first offence last May in the context of the student strike movement.


The P-6 by-law prohibits "obstructing the movement, pace or presence" of citizens who are also using public space at the same time. How can we take the streets without obstructing vehicular or pedestrian traffic? Moreover, the P-6 by-law demands not only communicating demo routes in advance, but also the approval of our routes by the police. This is the equivalent of giving the police the arbitrary power to refuse our routes if they judge them to be too disruptive, and also to prevent marching to locations that have been chosen as political "targets."


We refuse to negotiate with the police our freedom of expression, our right to demonstrate and our right to disrupt the existing social, political and economic order that we consider profoundly unjust and illegitimate.


Part of the response is in our hands, as part of grassroots, autonomous community organizations. There is no obligation to provide the police our demo routes, and the Montreal police in particular, who abuse their authority with impunity, don't deserve any accountability from us. Instead, we're accountable to each other, and the social movements we come from. We always retain the right to protest spontaneously, and with demo routes that reflects our needs and demands.


In the face of police repression, let's take back the streets with our weapons of solidarity and support.


This statement is endorsed by:

The Anti-Capitalist Convergence (CLAC)

No One Is Illegal-Montreal

Quebec Public Interest Research Group (QPIRG) at Concordia


(If your group also endorses this declaration, please get in touch via info@clac-montreal.net)


REMINDER: EVERYONE CAN EASILY CHALLENGE A P-6 TICKETBe sure to plead "not-guilty" on your ticket, and to demand complete disclosure of all proof, and mail it back to Montreal's municipal court within 30 days. The constitutionality of the municipal by-law will be challenged, and tickets are being challenged en masse, so no one should expect to pay a fine any time soon, or possibly ever.


*** Demonstration & Civil Disobedience Against Montreal's Anti-Protest "P-6" By-Law (Friday, April 5 at 6pm at Ste-Catherine & Berri). Info: https://www.facebook.com/events/538941246156642/ ***



La Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC)

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.clac-montreal.net&h=nAQENRcGL&s=1

info@clac-montreal.net
                                            ------------------------------------

VOIR: http://www.anarkhia.org/admin.php?op=Extend-Admin-SubModule&ModPath=event-call&ModStart=admin/cal_event&subop=view&id=1993


 

A lire: * https://www.facebook.com/notes/philippe-madore/je-suis-un-manifestant-qui-a-perdu-le-sommeil-/562306477135679




Liens Relatifs




Temps : 0.0746 seconde(s)