Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 7 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Posté le lundi 16 janvier 2012 @ 14:12:05 by blackcat
Contributed by: blackcat

Contre la censure d'Internet : rejoignons le blackout du web le 18/01 !
Les projets de loi SOPA et PIPA menacent de censurer l'Internet mondial et de mettre en place un contrôle du réseau digne de la Chine, de l'Iran ou de la Syrie. Le 18 janvier 2012, un blackout de protestation s'organise aux États-Unis. Rejoignons-le !



[Worldwide Web] De « Cause toujours » à « Ferme ta gueule »

Posted by juralib

Contre la censure d'Internet : rejoignons le blackout du web le 18/01 !

Les projets de loi SOPA et PIPA menacent de censurer l'Internet mondial et de mettre en place un contrôle du réseau digne de la Chine, de l'Iran ou de la Syrie. Le 18 janvier 2012, un blackout de protestation s'organise aux États-Unis. Rejoignons-le !

http://pix.toile-libre.org/upload/original/1326722997.jpg

APPEL AU BLACKOUT DU WEB LE 18 JANVIER 2012}}

Le web est depuis plusieurs mois en lutte contre deux projets américains de censure du web mondial. SOPA (Stop Online Piracy Act) et PIPA (Protect IP Act) sont en passe d'être votés respectivement par la chambre des représentants et le sénat des États-Unis.

Ces projets vont permettre aux lobbys des industries dites « culturelles » de censurer tout site considéré comme favorisant la diffusion de contenus protégés par des droits d'auteurs. Cette large définition permettrait en réalité de vouer aux limbes tout site hébergeant ce type de contenus (Youtube, Facebook ou n'importe quel site affichant une vidéo ou une image protégée par exemple).

Les méthodes préconisées par SOPA et PIPA sont dignes des systèmes mis en place par certains régimes dictatoriaux comme la Chine, l'Iran ou la Syrie.

Ainsi, il sera possible :

- De bloquer l'accès au site au niveau des serveurs DNS (Domain Name System). Ces serveurs permettent de faire l'association entre une adresse URL et l'adresse IP du site. En tapant son adresse, nous ne pourrions donc plus y accéder. De plus ce type de blocage risque non pas de censurer un seul site, mais l'ensemble du domaine auquel il est rattaché.

- D'obliger les moteurs de recherche à enlever de leurs résultats des sites proposant du contenu protégé par des droits d'auteurs.

- D'obliger les sites proposant des liens vers ceux contre qui une plainte a été déposée à retirer ces liens.

- D'asphyxier les site visés en interdisant aux intermédiaires publicitaires et financiers (Paypal par exemple) de traiter avec ces sites.

Tout cela impliquera potentiellement une surveillance accrue des communications entre individuEs, même par leurs échanges privés par mail.

Les outils permettant aux activistes du monde entier de communiquer anonymement (comme Tor par exemple) pourraient eux aussi être menacés, tout comme les serveurs DNS alternatifs utilisés pour contourner ce type de censure.

SOPA et PIPA sont votés aux États-Unis mais concernent les internautes du monde entier ! N'oublions pas qu'une grande partie des services que nous utilisons sur le net proviennent des États-Unis.

Rejoignons le blackout !

Révolte Numérique appelle donc tous les Indymedias et toutes les personnes administrant un site internet à se joindre au blackout organisé aux États-Unis pour la journée du mercredi 18 janvier 2012 de 8h à 20h. De nombreux sites comme Reddit, Mozilla US, Minecraft, FSF, EFF, identi.ca, Anonymous (via Twitter) {etc.} (et peut-être Wikipédia) se joindront à cette initiative.

Même si la Maison Blanche semble prendre position contre certains aspects de ces lois, nous ne devons pas relâcher la pression !

- Si vous avez un site WordPress, des extensions sont disponibles afin de mettre votre site en maintenance en affichant un message de votre choix, ainsi que des extensions spécialement prévues pour l'événement. Vous pouvez également vous référer à cette méthode.

- Si vous n'avez pas de site, modifiez votre avatar sur les réseaux sociaux et apposez-y un bandeau STOP SOPA ou STOP SOPA & PIPA.

- Parlez-en autour de vous, faites monter la pression !

Source : Révolte Numérique (via Indymedia Nantes, 16 janvier 2012)

One Response to [Worldwide Web] De « Cause toujours » à « Ferme ta gueule »

  1. Révolte Numérique says:

    Aux dernières nouvelles, SOPA serait enterré! La maison blanche aurait promis de mettre son veto si SOPA passait. Restons prudent mais visiblement on a gagné!

    Mauvaise nouvelle: PIPA, le clone presque parfait de SOPA, doit toujours passer au Sénat (dans une semaine si les choses n'ont pas changé).

    Il faut donc maintenir le balckout et battre le fer tant qu'il est chaud!
    PIPA bientôt voté




Liens Relatifs




Temps : 0.0826 seconde(s)