Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 15 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Posté le mercredi 20 juillet 2011 @ 04:49:35 by blackcat
Contributed by: blackcat

(Anglais & espagnol dans suite + Mémorium par Rebellyon.info) Il y a 10 ans aujourd’hui, les porcs assassinaient un jeune anarchiste et poète, Carlo Giuliani dans les rue de Gênes pendant un sommet du G8. 10 ans sans notre camarade. 10 pendant lesquels ils ont continué de nous surveiller, frapper, enfermer et tuer. 10 ans de plus de mensonges, de corruption et de destruction de la vie. 10 ans de plus de rage accumulé, la même rage porté par Carlo, prête à exploser…

PAS DE JUSTICE, PAS DE PAIX



CARLO GIULIANI


(en)10 years ago today the pigs murdered a young anarchist and poet, Carlo Giuliani in the streets of Genoa during a G8 summit. 10 years we have been without our comrade. 10 years during which they have kept monitoring us, hitting us, locking us up and killing us. 10 years of more lies, corruption and destruction of life. 10 more years of built-up rage, the same rage carried by Carlo, ready to explode…

NO JUSTICE, NO PEACE

(es)Hace 10 años hoy, los puercos mataban a un joven anarquista y poeta, Carlo Giuliani en las calles de Génova, Italia durante una cumbre del G8. 10 años sin nuestro compañero. 10 años durante cuales siguieron vigilándonos, pegándonos, encerrándonos y matándonos. 10 años mas de mentiras, corrupción y destrucción de la vida. 10 años mas de rabia acumulada, la misma rabia que portaba Carlo, a punto de explotar…

SIN JUSTICIA NO HAY PAZ

 

Carlo Giuliani

 -----------------------------------------------------------------------------

21 juillet 2001, le jeune Carlo Giuliani est tué par la police à Gênes

 

En juillet 2001, le gou­ver­ne­ment ita­lien orga­nise le G8 [1] (sommet des puis­sants de ce monde), les mani­fes­ta­tions de pro­tes­ta­tion se suc­cè­dent sur plu­sieurs jour­nées.

L’état ita­lien a mobi­lisé plu­sieurs dizai­nes de mil­liers de poli­ciers, gen­dar­mes et sol­dats pour pro­té­ger le centre de Gênes, centre ville fermé par des grilles de cinq mètres de haut, bou­ches d’égouts sou­dées... une vraie for­te­resse !

Le ven­dredi 20 juillet, les mani­fes­ta­tions ras­sem­blant plu­sieurs dizai­nes de mil­liers de per­son­nes se par­ta­gent sur dif­fé­rents points de la ville, les cor­tè­ges sont colo­rés et divers, selon les appro­ches poli­ti­ques des un-e-s des autres.

La mani­fes­ta­tion de déso­béis­sance ras­sem­ble une bonne partie des Tute Bianche [2], l’objec­tif est de péné­trer la zone rouge qui abrite le sommet des puis­sants.

La mani­fes­ta­tion part du stade Carlini en début d’après midi et rapi­de­ment les mani­fes­tant-es se heur­tent vio­lem­ment à la police, pré­sente en nombre. Le face à face durera jusqu’en fin de jour­née.
Les mani­fes­tant-es sont à plu­sieurs repri­ses repoussé-es par la police, mais, malgré tout, résis­tent et arri­vent à cer­tains moments à enfon­cer les lignes défen­dues par la police...

Dans une der­nière confron­ta­tion, le police enfonce défi­ni­ti­ve­ment les rangs des mani­fes­tant-es et com­mence à encer­cler la mani­fes­ta­tion qui se par­tage sur plu­sieurs rues en paral­lèle au cor­tège prin­ci­pal (via Tolemaide) près de la gare Brignole.

C’est dans une de ces voies (piazza Alimonda), où les der­niers affron­te­ments conti­nuent malgré un reflux impor­tant des mani­fes­tant-es, qu’un 4 x 4 de la police reste un ins­tant bloqué et rapi­de­ment pris à partie par quel­ques mani­fes­tant-es. Dans le véhi­cule un jeune poli­cier pani­que, sort son arme... et tire.

Face au poli­cier, Carlo s’écroule... Le véhi­cule ten­tera par deux fois de se déga­ger en rou­lant sur son corps.

 

Carlo Giuliani avait 19 ans.

P.-S.

- Site officiel du Comité Piazza Carlo Giuliani.
- Un i-book sur Gênes en juillet 2001.

Sur les affrontements lors du G8 à Gênes en juillet 2001 :

- 1 mort,
- 1 500 blessé-e-s,
- 500 arrestations,
- 350 inculpations.

Notes

[1] G8 : réunion annuelle des 7 pays les plus industrialisés (Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon, Royaume-Uni) + la Russie.

[2] Mouvement italien d’inspiration zapatiste rassemblant autant des activistes des centres sociaux que des militant-es d’extrême gauche.


 



Liens Relatifs




Temps : 0.0705 seconde(s)