Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 26 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Posté le vendredi 27 aot 2010 @ 20:05:28 by dionysos
Contributed by: dionysos
ÉcologieLe clan Likhts'amsiyu de la Nation Wet'suwet'en délivre un avis final d'entrée par infraction aux représentants de la compagnie Enbridge

librement traduit d'un communiqué  des chefs héréditaires du Clan Likhts'amisyu de la Nation Wet'suwet'en disponible à http://vancouver.mediacoop.ca/newsrelease/4525

« Il n'y aura PAS DE PIPELINES comme ceux d'Enbridge, du Projet KSL Looping, de Kinder Morgan ou de Pembina qui traverseront nos territoires ! »

Par les Chefs héréditaires du Clan Likhts'amisyu

Smithers, Bc, 24 août 2010 : les représentants d'Enbridge Pipeline Gateway Michelle Perret et Kevin Brown sont venus au Conseil de ville de Smithers pour transmettre des mises à jour concernant la rupture d'un de leurs pipelines situé au Michigan ainsi que sur le progrès de leurs plans pour la construction du projet proposé du Enbridge Gateway Pipeline. La paire a été forcée à une fuite rapide du meeting public qui suivait leur présentation.





Quand ils s'en allaient vers l'espace où se trouvait le présentateur, ils ont été accueilli par des membres d'un groupe Wet'suwet'en chantant un chant de guerre Wet'suwet'en. En dépit de l'opposition du maire, les chanteurs ont continué leur chant jusqu'à ce que les présentateurs d'Enbridge soient assis.

Les représentants d'Enbridge ont commencé leur présentation en minimisant la fuite de pétrole de leur pipeline au Michigan et ont expliqué les mesures d'urgence qu'Enbridge va employer pour leur projet proposé de pipeline. Plusieurs personnes dans la foule d'à peu près 70 personnes assises sont restées incrédules et dégoûtéEs parce que les chiffres avancées par Enbridge ne correspondent pas avec les chiffres largement publicisés par les couvertures nationales sur l'écoulement récent. Une période de questions a été ouverte par la suite. Deux questions du Conseil de ville reliées aux mesures qu'Enbridge a inclus dans ses nouveaux plans pour le projet ont été répondues par des répliques standardisées et souvent répétées avec absolument aucune substance.

Alors que les représentants d'Enbridge ont été remerciés d'être venus par le maire, les chefs Likhts'amisyu Hagwilakw et Toghestiy se sont levés et ont pris le plancher. Ils ont commencé par expliquer l'opposition Likhts'amisyu au projet proposé et la juridiction ainsi que l'autorité Wet'suwet'en sur ses terres non-cédées.

Toghestiy a fait cette déclaration : « Nous ne pouvons pas être plus clair sur notre position : il n'y aura PAS DE PIPELINES comme ceux d'Enbridge, du Projet KSL Looping, de Kinder Morgan ou de Pembina qui traverseront nos territoires !  Enbridge a ignoré notre dernière déclaration à la Hudson's Bay Lodge (le 9 décembre 2010) quand ils se sont fait avertir de ne plus jamais entrer sur les territoires Wet'suwet'en. Parce que vous êtes de retour, nous donnons à chacun de vous une plume d'aigle pour entrée par infraction. C'est le dernier avertissement que vous allez recevoir. Si vous êtes pris à entrer illégalement avec des plans pour venir sur nos territoires encore, vous aurez à faire à la Loi Likhts'amisyu. Les municipalités, les États provinciaux et fédéraux n'ont pas juridiction ou d'autorité sur nos terres non-cédées. La juridiction et l'autorité appartiennent aux tenants des titres des groupes des Maisons Wet'suwet'en et des groupes Clans et à personne d'autre. » Une foule de 30 Wet'suwet'en tenant des bannières et des pancartes et 20 supporteurs (certainEs habilléEs avec des habits hazmat) ont applaudi.

Quand ils ont été questionnés après leur présentation à propos de la Loi Likhts'amisyu qui avait été évoquée, Toghestiy a répondu : « Nos ainés et chefs héréditaires Likhts'amisyu vont convenir et décider comment nous allons intervenir si c'est encore ignoré. Pour l'instant, Enbridge est mieux de respecter davantage la Loi Wet'suwet'en ».

Hagwilakw a statué : « Nous en tant qu'humainEs sur cette terre sommes fragiles et l'environnement que nous connaissons et aimons est fragile. Nous ne pouvons pas détruire et contaminer cet écosystème. Quand j'ai déclaré que nous ne pouvions pas être achetéEs, je sens vraiment que le peuple doit s'unir et ne pas être acheté par ces géants de l'industrie. Nous sommes vraiment choyéEs avec l'environnement que nous avons. Cela ne doit pas être perçu comme une ressource. La ligne conductrice est que la consultation n'est pas pour vous de nous dicter vos plans. Disons NON à Enbridge et aux autre forces qui menacent nos écosystèmes ».




Liens Relatifs




Temps : 0.069 seconde(s)