Un journal purement révolutionnaire  
     Accueil    Download    Soumettre un article
  Se connecter 4 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.


  Posté le vendredi 09 avril 2010 @ 00:15:58 by blackcat
Contributed by: blackcat
Les éditions le Flibustier récidivent avec une nouvelle parution : Les Bandits tragiques de Victor Méric.
Témoignage de premier plan paru en 1926, ce texte retrace l'histoire de la bande à Bonnot.
http://editionsleflibustier.free.fr/

Nouvelle parution : Les Bandits tragiques de Victor Méric

Les éditions le Flibustier récidivent avec une nouvelle parution : Les Bandits
tragiques de Victor Méric.
Témoignage de premier plan paru en 1926, ce texte retrace l'histoire de la bande
à Bonnot, ces quelques hommes encore jeunes lancés dans une épopée sanglante qui
ne les conduira nulle part. L'auteur y relate dans le détail chaque épisode de
leur course folle, revient sur la personnalité de ces hommes et décrit sans
indulgence le milieu dont ils proviennent, celui du journal L'Anarchie,
porte-voix des individualistes et des illégalistes fondé en 1905 par Albert
Libertad. Il nous raconte ainsi comment ces « bandits tragiques », baignés dans
la misère sociale et la révolte, ont cru pouvoir s'émanciper par le browning
pour vivre enfin en anarchistes, ici et maintenant, sans attendre une
hypothétique Révolution.

Mais l'aventure de la bande à Bonnot est aussi pour Victor Méric l'occasion
d'accuser la répression judiciaire qui s'est abattue sur L'Anarchie et dont fut
surtout victime Eugène Dieudonné. Accusé d'avoir participé au premier hold-up de
la bande alors que tout l'innocentait, il fut condamné à la peine de mort.
Devant l'aberration de cette condamnation, le pouvoir commua finalement sa peine
en travaux forcés à perpétuité, et Eugène Dieudonné fut envoyé au bagne, en
Guyane, où il demeura pendant plus de dix ans.

Journaliste et écrivain, Victor Méric (1876-1933) collabora au Libertaire, à la
Guerre sociale et à l'Humanité, et signa plusieurs ouvrages (Le Crime des vieux,
La Der des der, Les Compagnons de l'escopette, À travers la jungle politique et
littéraire, La Guerre qui revient : fraîche et gazeuse). Il milita toute sa vie
aux côtés des socialistes révolutionnaires et mena une lutte inlassable contre
le militarisme.

Les Bandits tragiques, Victor Méric, éd. Le Flibustier, 224 p., 11 euros.
ISBN 978-2-918156-03-1

Pour en savoir plus : http://editionsleflibustier.free.fr


Liens Relatifs




Temps : 0.0482 seconde(s)