Créer un compte Utilisateur  · Soumettre un article  

  
FRJ: Lettre ouverte aux anars
Posté le lundi 03 octobre 2005 @ 23:56:40
La semaine dernière, nous avons remarqué que plusieurs affiches de notre organisation (le Front Rouge des Jeunes) ont été recouvertes par les affiches de la NEFAC, de la librairie l'Insoumise et du Réseau de solidarité des travailleurs-euses. Nous avons envoyé une lettre aux groupes concernés, mais nous pensons aussi qu'il serait bon que les militantes et militants en général en prennent connaissance.



Montréal, le 3 octobre 2005

À l’attention :

Du Réseau de solidarité des travailleurs-euses, De la Librairie L’insoumise, Et de l’Union locale de Montréal, NEFAC

-------------------------------------------------------------

Dans la semaine du 25 septembre, des affiches de vos organisations respectives sont apparues par-dessus des affiches de notre organisation, dans le quartier Centre-sud de Montréal, notamment autour du Cégep du Vieux-Montréal. Nos affiches ont été systématiquement recouvertes (comme on peut le voir sur la page www.frontrouge.org/temp/affichage.php) alors qu’il y avait pourtant suffisamment de place pour que vous puissiez mettre les vôtres à côté.

Notre organisation, le Front Rouge des Jeunes (FRJ), lutte pour rassembler des militantEs révolutionnaires qui se consacreront à la lutte contre le capitalisme. Malgré des divergences certes évidentes, nous croyons que, dans une large mesure, nos objectifs se rejoignent.

Nous demandons à nos supporters, lorsqu’elles et ils affichent pour nous, de toujours respecter les affiches posées par les autres groupes militants anticapitalistes, incluant les vôtres.

Spécialement dans la conjoncture actuelle, marquée par l’offensive de l’État bourgeois contre les mouvements de lutte, qui cherche en outre à criminaliser les anticapitalistes, nous croyons qu’il est nécessaire de défendre ce que nous appelons « le droit de se révolter » et la libre expression de celles et ceux qui s’opposent à la domination du capital.

Comme organisation révolutionnaire, nous avons assez à faire avec les flics et les néo-nazis pour espérer ne pas avoir à perdre de temps avec des camarades libertaires.

Nous savons que ce genre d’attitude irresponsable qui fait le jeu de l’État et des flics n’est le fait que d’un petit nombre isolé de supporters du mouvement libertaire. C’est pourquoi nous exigeons que vous preniez position publiquement en défense de la liberté d’affichage des organisations anticapitalistes et que vous répudiez ce type d’action, commis en votre nom.

Par ailleurs, nous nous engageons à continuer à défendre vigoureusement notre propre liberté d’expression et celle de toutes les forces anticapitalistes, par tous les moyens à notre disposition.

Merci,

Les comités pour le Front Rouge des Jeunes
info@frontrouge.org
(514) 409-2375


Liens Relatifs



Temps : 0.0424 seconde(s)